Quand la nuit s’abat

Quand la nuit s’abat,

Et que tu te blottie dans tes draps,

Pour échapper au froid,

Mes bras, ne te manques t-ils pas ?

* * *

Quand l’astre de la nuit se lève,

Qu’une journée longue et pénible s’achève,

Quand la nuit t’accord une trêve,

Es ce de moi que tu rêves ?

* * *

Es ce que quand une autre journée s’annonce,

Et qu’a ton sommeil si doux tu renonces,

Et que dans les tumultes de la vie tu te lances,

Es ce que c’est a moi que tu penses ?

* * *

Etre ton homme,

C’est mon vœu le plus cher.

T’avoir comme femme,

C’est la source de mon bonheur.

* * *

Ton amour me donne des ailes et me transporte,

J’us qu’au seuil de ta porte.

Je t’entends, là derrière, respirer,

Voudrais tu m’ouvrir et me laisser entrer ?

4 pensée(s):

Téméraire V5.0 a dit…

Si elle résiste encore, et qu'elle ne t'ouvre pas son coeur et sa porte, et qu'elle te laisse souffrir, elle est inhumaine et cruelle.

Roumi a dit…

@Zyed : mon cher Frère, j'étais très ému en te lisant une fois de plus dans un registre où tu excelles pour transmettre tes sentiments d'affection, ta tendresse, ta générosité. C'est un bonheur de te lire.
Sois confiant, mon Ange, tout ira bien avec cette demoiselle. :)

kattoussa a dit…

tres émouvant wallah!!!
si j'etais la fille en question, je courirais pour me blottir dans tes bras!!!!

Anonyme a dit…

Je me suis surprise a lire et a relire celui ci a chaque fois que je passais par la, jamais je ne m'en lasserais je crois.
Cette fille a ennormement de chance de t'avoir tu peux en etre sure.
En attendant la suite...t'ouvre t'elle la porte finalement?;)

Marilena

 
Le Bla-bla-Blog de ZyeD | Designed by Techtrends | © 2007-2008 All rights reserved