Stripteaseuses sur la scène de Carthage ! (Preuve a l’appui !)















Samedi 26 août j’ai assisté à une première du genre au festival de Carthage !! Pour la première fois un group de rap tunisien c’est produit sur la scène de Carthage je suis sur que les commanditaires et les bâtisseur de ce théâtre étaient loin d’imaginer ce que leurs descendants en feraient. Ce qu’ils en ont fait c’est une vulgaire boite de nuit en plein air avec des danseuses cubistes tout droit venu de l’Europe de l’est qu’on confondrait facilement avec des
stripteaseuses.
















Le spectacle en gros était bien l’équipement était impeccable ; les écrans les jeux de lumières et les fumigènes. J’ai passé une agréable soirée due a une bonne compagnie plus tôt qu’au spectacle (merci ‘C’ et ‘A’). Mais en somme j’ai eu du mal à reconnaître le théâtre de Carthage où s’est produit Marcel Khalifa kadhem essaher et les grandes dames du blues !









Ce soir il y aura sexy haifa, comme quoi les bâtisseur de ce théâtre en ont fait un endroit polyvalent il peut faire office de boite de nuit de boite de striptease, salle de fêtes et accessoirement de théâtre.















PS: dslé pour la qualité médiocre des clichés, si vous vouliez voir mieux les details des danseuses... pardon du spectacle il fallait venir :p

6 pensée(s):

Swobodin a dit…

Waiting for an anti-mediocrity committee ...

Heliodore a dit…

bof !

famoriena a dit…

puuuuuuuuuuuuuuuuutain !!!!

Roumi a dit…

@Zyed : mon p'tit Ange poète, tu sais les gens qui ont construit le théâtre de Carthage n'avaient pas les mêmes conceptions culturelles que nous. On jouait des pièces comiques, certaines étant parfois assez osées il me semble. Et puis il y avait aussi des pièces tragiques. Imagine qu'on joue une pièce grecque avec par exemple OEdique qui tue son propre père et épouse sa propre mère ; Oreste qui tue sa mère pour venger son père, ... ben écoute à l'époque, les spectacles servaient de défoulement et permettaient au gens de voir des choses qu'ils ne pouvaient eux-mêmes pas faire, d'apprendre ainsi ce qui était du domaine du permis et de l'interdit, ce qui était réservé aux hommes et ce qui était réservé aux héros et dieux de la mythologie gréco-romaine. Finalement le théâtre en a vu d'autres et ces petites fesses à l'air de dimanche ne sont sans doute pas ce qui s'est fait de plus étrange dans ce théâtre. Mais c'est vrai que c'est quand même surprenant dans le contexte actuel. :-)
A plouch mon Grand.

Sam a dit…

avec toutes les merdes qu'il y a eu cette année à carthage, ce n'est que dans la logique des choses qu'on a programmé ça

adib a dit…

l'essentiel c que tu as aimé;)

il fallait prendre une video;)

 
Le Bla-bla-Blog de ZyeD | Designed by Techtrends | © 2007-2008 All rights reserved